Et vous ? Vous le saviez ?

Et vous _ Vous le saviez _ (2).jpg

Le gardien, dernier rempart, c'est lui qui peut changer la physionomie du match.

Comme une main bionique.

Cela ne sert à rien de cracher dans vos gants. À part pour passer pour un amateur, car l'acidité de notre salive altère le grip des gants.

On ne lave pas non plus ses gants en machine ! 

Vous le savez bien, les pros n'ont pas qu'une seule paire de gants. Ils vont utiliser une paire différente pour chaque temps. S'il pleut, s'il fait froid, s'il fait beau, si le terrain est synthétique (oui il y a encore quelques années Nancy et Lorient jouaient encore sur des terrains synthétiques). 

Les gants ne sont pas qu'un moyen de protection, grâce aux technologies d'aujourd'hui, ils sont un véritable outil pour capter les ballons de la meilleure de manières. C'est un objet ultra précieux que les gardiens doivent entretenir.

Les anecdotes.

En 1912, il a été interdit aux gardiens de s’emparer du ballon en dehors de la surface de réparation. Trois ans plus tôt, il avait été décidé que le gardien devait se distinguer visuellement de ses partenaires en portant un maillot d’une couleur différente, souvent le vert.

En 1960, le port du gant spécifique se généralise, le gardien devient alors un être complètement à part sur le rectangle vert.

En 1992, le conseil international du football association, organe législateur du football, a interdit aux gardiens de saisir à la main les passes en retrait volontaires de leurs partenaires. 

En 2006, Casillas, victime d'une blessure, à demandé a ce qu'on lui fabrique un gant personnalisé pour la main gauche, à quatre doigts, spécialement pour glisser son annulaire et son majeur liés.

Le football et le poste de gardien n'ont pas finis d'évoluer. 

Et pour vous, quels seront les prochains changements à ce poste si spécial de gardien de but de football ?

Comments

Leave your comment

keyboard_arrow_up